Les nourrissons et l’ostéopathie

Les nourrissons et l’ostéopathie

Le nourrisson

Âgé de 0 à 1 an

Durant l’accouchement, le nouveau-né subit des pressions importantes sur l’ensemble de son corps, principalement au niveau des sutures crâniennes. Ces contraintes ont lieues lors de tout accouchement même si celui ci se passe bien.

Toutefois elles sont augmentées lors d’un accouchement trop court (durée inférieure à deux heures) ou trop long (durant plus de neufs heures).
Ces différentes contraintes peuvent entraîner de légères déformations du crâne qui risqueraient d’entraîner à long terme d’autres dysfonctions. L’ostéopathie trouve alors entièrement sa place pour relâcher de façon douce les tensions ressenties par le nouveau né.

L’ostéopathie peut aussi intervenir sur les différents maux que bébé vivra durant ses premiers mois de vie et que les parents connaissent bien:

  • Les troubles digestifs :

    • Coliques du nourrissons
    • Régurgitations
    • Constipations
  • Le torticolis du nourrisson : le bébé a du mal à tourner la tête. Il va donc adopter une position de confort qui à terme risque de le déséquilibrer. Le plus souvent le torticolis du nourrisson est lié à de petites dysfonctions apparues lors de l’accouchement
  • Les troubles ORL: très présents chez le nourrissons puis chez l’enfant, ils empoisonnent la vie de bébé et des parents:
    • Rhume
    • Otite
    • Bronchiolite
    • Bronchite
  • La nervosité : un sommeil agité, ce qui a terme permettra de calmer enfant et parents.
Afin que la séance se déroule le mieux possible quelques petites choses à noter :

– Prendre le carnet de santé

– Prendre un biberon

– Nourrir bébé avant de venir : une séance en ayant faim n’est jamais très agréable

– Prendre un doudou au cas où …

 

Et si bébé pleure ??

Pas de panique !! Pleurer ça a du bon de temps en temps. Bébé pourra relâcher ainsi le surplus d’émotions et repartir sur de bonnes bases !